QVT : Un équilibre vie professionnelle –
vie personnelle

 

 

 

 

 

Bien-être au travail, « bonheur » au travail, qualité de vie au travail…  On entend de plus en plus parler du concept de « QVT ».

La qualité de vie au travail est devenue un enjeu central au sein de l’entreprise.

 

 

 

 

 

En effet, la définition de la qualité de vie est tout à fait personnelle, elle est en lien avec des attentes différentes selon les collaborateurs d’une entreprise.

 

 

 

 

 

Cette notion de QVT coïncide à un sentiment de bien-être au travail qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie, de reconnaissance etc.

 

 

 

 

 

Cette démarche doit permettre au salarié d’une entreprise d’exercer son métier dans de bonnes conditions en prenant en compte les contraintes qu’il est susceptible de rencontrer : temps de travail, stress, etc.

 

 

 

 

 

L’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT), dans son numéro de mai-juin 2007 de « Travail et Changement » nous donne 6 facteurs clés à propos de la qualité de vie au travail :

 

 

 

  • Les relations sociales et de travail ;

 

  • Le contenu du travail ;

 

  • L’environnement physique de travail ;

 

  • L’organisation du travail ;

 

  • La réalisation et le développement professionnel ; et

 

  • La conciliation entre vie professionnelle et vie privée.

 

 

 

 

Comment trouver l’équilibre entre vie pro et vie perso…

 

 

 

 

 

Entre désir de réussite et risque de surinvestissement, comment concilier vie professionnelle et vie privée ? 

 

 

 

 

 

Les deux tiers des Français sont insatisfaits ou très insatisfaits de l’équilibre entre leurs vies professionnelles et personnelles.

 

 

 

 

 

C’est le constat de l’étude “Work happy” publiée en mai 2018 par un célèbre cabinet de recrutement.

Ils ne sont que 12% à se déclarer satisfaits ou très satisfaits ! Pourtant, le sujet occupe une place centrale dans leurs aspirations : 93% d’entre eux considèrent ce sujet comme étant “important”. *

  *Les Echos Start du 13/06/18 

 

 

 

 

 

L’organisation de son temps dans une journée apparaît comme un sujet prioritaire. Les salariés ressentent de plus en plus de difficultés à assembler leurs responsabilités professionnelles et personnelles.

 

 

 

 

 

Entre les devoirs familiaux, les engagements citoyens, associatifs, les aspirations aux loisirs et les aléas du quotidien au travail… difficile de trouver son rythme.

 

 

 

 

 

Afin de résoudre l’équation entre les attentes professionnelle et personnelle, les acteurs de l’entreprise imaginent une variété de dispositifs : horaires flexibles, transports collectifs, plateformes d’information et d’orientation sur la prise en charge de proches dépendants, services de conciergerie, crèches d’entreprise, télétravail...

 

 

 

 

Si personne ne doute de l’intérêt de ces dispositifs pour les salariés qui les utilisent, on constate que les personnes qui en bénéficient sont minoritaires.

 

 

 

 

 

Fixer les limites…

 

 

 

 

Il est nécessaire de se fixer ou de rétablir des limites claires dans sa vie professionnelle afin de pouvoir préserver sa vie privée.

Pour commencer, évitez au maximum d'emporter du travail à la maison, même si celui ne prend que quelques instants. Préserver sa vie personnelle permet d'établir une distance nécessaire pour se ressourcer.

 

 

 

 

 

Conseil : l'une des premières mesures à prendre serait d'instaurer des coupures technologiques afin de se consacrer pleinement à soi et à son entourage. Sauf en cas d'urgence, le traitement de mails ou d’appels peut attendre le retour au travail.

 

 

 

 

 

Établir ses priorités…

 

 

 

 

 

Avoir l'impression d'être dépassé par les tâches à accomplir et leur urgence est malheureusement l’une des premières causes de empiétement de la vie professionnelle sur la vie privée.

 

 

 

 

 

Il est donc utile d'établir quotidiennement une liste des activités et des priorités. Cette liste vous aidera à hiérarchiser et apprécier chaque tâche à sa juste valeur.

 

 

 

 

Ce regard plus objectif vous permet d'accomplir le plus important ou le plus urgent et de reporter ce qui est secondaire.

 

 

 

 

 

Penser à déléguer…

 

 

 

 

 

En général, vouloir tout assumer conduit à accroître la pression sur soi et à faire déborder vos obligations professionnelles au-delà de leur cadre. Etre responsable ne signifie pas être seul. Manager, c'est aussi savoir déléguer, partager.

 

 

 

Photo by rawpixel on Unsplash

 

 

 

 

Stop à l’hyperconnexion

 

 

 

 

Aujourd’hui, il existe énormément d’outils de communication : smartphones, tablettes, ordinateurs.

 

 

Les mails aux textos en passant par les réseaux sociaux, les salariés sont de plus en plus facilement sollicitables n’importe où et n’importe quand.

 

 

 

 

L’utilisation professionnelle d’internet et du smartphone ne cesse de se développer et a totalement bousculé les codes de communication dans le monde du travail en rendant poreuse la frontière pourtant nette entre vie privée et vie professionnelle.

 

 

 

 

Le fait de pouvoir trouver une connexion wifi ou un réseau 4G partout et emmener son ordinateur professionnel chez soi a finalement permis de mêler insidieusement vie privée et vie professionnelle. Être connecté est devenu une nouvelle forme d’addiction : « Aujourd’hui, c’est une norme pour les adolescents et les jeunes adultes de passer 4 heures par jour devant des écrans » confie le Professeur Michel Reynaud, Chef du Département de Psychiatrie et Addictologie de l’hôpital Paul Brousse (Villejuif).

Une étude* de 2016 révèle que 37% des actifs utilisent les outils numériques professionnels hors de leur temps de travail, plus d’un actif sur trois.

 *Rédaction Europe 1 24/10/16 

 

 

 

Certaines personnes sont davantage susceptibles d’être touchées par le blurring…

 

 

 

 

Le blurring est un terme qui désigne la disparition de la frontière entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Une tendance qui fait des dégâts, notamment chez les personnes soucieuses de bien faire, celles ayant dû mal à se poser des limites, celles ne souhaitant pas être prises au dépourvu ou celles ayant peu confiance en elles.

 

 

 

 

 

 

Le désir d’être autonome en entreprise…

 

 

 

 

 

De la flexibilité et de l'indépendance, c’est précisément ce que demandent les salariés pour articuler la vie professionnelle et la vie personnelle. Mais ce désir d’autonomie fait face à une culture managériale rigide.

 

 

 

 

 

Le présentéisme, qui est un mal assez français, reste le principal obstacle à un meilleur équilibre des temps. Pour autant, les entreprises responsabilisent davantage les salariés dans la gestion de leur temps. D’où le recours croissant au télétravail”, explique Jérôme Ballarin, président de l’Observatoire de l’Equilibre des Temps et de la Parentalité en Entreprise (OPE), un réseau d’entreprises engagées sur ces thématiques comme Carrefour, Orange ou Orano (Areva).*

*Les Echos Start du 13/06/18 

 

 

 

 

 

 

Si les salariés souhaitent être autonomes dans leur travail, afin de pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle, ils attendent de trouver de l’aide et du soutien auprès de leur entreprise.  

 

 

 

 

Au-delà de l’aide à la garde des enfants avec des crèches, de plus en plus d’entreprises mettent en place des cellules de soutien psychologique et des groupes de paroles pour les nombreux aidants familiaux qui ont la charge d’un parent en plus de leur travail.

 

 

 

 

Photo by Nikita Kachanovsky on Unsplash

 

 

 

 

 

Prenez soin de vous…

 

 

 

 

La conscience professionnelle ne justifie pas de toujours prendre le dessus au détriment de la vie privée.

 

 

 

Prendre soin de soi est indispensable. S’octroyer des petites pauses représente un moment important dans votre journée de travail. N’hésitez pas à profiter des temps de pauses qui sont mis à votre disposition si besoin : faire des pauses café ou goûter avec vos collègues afin de créer du lien, aérez-vous dehors et profitez du soleil (s’il est au rendez-vous), ou encore, faites une sieste sur vos temps de pauses si votre environnement professionnel vous le permet.

 

 

 

 

 

Tous ces moments de bien-être vous permettront d’être plus heureux, plus concentré et donc davantage créatif

Il est important de préserver sa sphère privée. C’est la base pour se sentir épanoui au quotidien !

 

 

 

 

Consacrer du temps à vos familles et vos enfants, prendre soin de soi, tout ceci est indispensable à l’équilibre et est une source de performance pour l’entreprise.