La lutte contre le tabagisme : interview d’Alysée JOVY, salariée permanente du Groupe Partnaire

 

 

 

 

 

 

 

 

La santé des collaborateurs est un enjeu primordial pour le Groupe Partnaire.

 

 

 

Nous avons donné la parole à Alisée Jovy, salariée permanente du Groupe, qui occupe le poste de comptable au siège.

 

 

 

→ Découvrez comment avec l’aide de Partnaire, elle a trouvé la motivation pour arrêter de fumer :

 

 

 

Groupe Partnaire : Peux-tu nous présenter ton parcours au sein du Groupe ?

 


Alisée Jovy : Je suis arrivée chez Partnaire en septembre 2014 et j’occupais le poste d’assistante comptable.

Très vite, j’ai pu évoluer au sein du Groupe. En septembre 2016, je suis passée comptable avec la responsabilité de 5 dossiers.

Enfin, depuis un mois, ma charge de travail a augmenté, je suis actuellement en charge de 12 dossiers.

 

 

Je suis très fière de cette évolution au sein du Groupe qui m’a permis de prendre confiance en moi et de prouver mes compétences.

 

 

 

 

Groupe Partnaire : Qu’est-ce qui t’a donné envie d’arrêter de fumer ?

 

 

A.J : J’étais fumeuse depuis dix ans, depuis exactement 2008.

En janvier 2018, j’ai souhaité réduire ma consommation de cigarettes car je voulais devenir mère et il devenait donc urgent de réduire petit à petit ma consommation !

 

 

Aussi, le mois de novembre, mois sans tabac, était pour moi une belle occasion pour arrêter définitivement la cigarette.

 

 

 

Groupe Partnaire : As-tu bénéficié de l’aide de Partnaire pour l’arrêt du tabac ?

 

 

A.J : En ce qui me concerne et au vu de ma situation, je n’ai pas utilisé de la cigarette électronique ou encore les séances d’hypnose pour arrêter de fumer.

 

 

Ma volonté a suffi pour lutter contre le tabagisme. Cependant, le soutien de mes collègues et de Partnaire n’ont fait qu’augmenter ma motivation. Dès que je ressentais l’envie de fumer, je pouvais compter sur mes collègues pour me faire penser à autre chose, aussi, lorsque notre Directeur passait dans nos bureaux, il avait toujours ce petit mot d’encouragement à mon égard.

 

 

Le défi lancé par Partnaire lors du mois sans tabac était un vrai challenge pour moi et c’est tout cela qui m’a encore plus motivé pour arrêter de fumer.

 

 

 

Groupe Partnaire : Comment te sens-tu aujourd’hui après avoir arrêter de fumer ?

 

 

 

A.J : Je me sens en pleine forme. Quand je lisais des interviews sur des gens qui avaient arrêté de fumer, des personnes qui disaient « revivre » après avoir définitivement arrêter la cigarette et bien aujourd’hui je peux en témoigner !

 

 

J’ai retrouvé un meilleur odorat, je redécouvre des saveurs et j’ai récupéré mon souffle. J’ai d’ailleurs repris plus sérieusement la course à pied et c’est à ce moment que j’ai vu les effets de l’arrêt du tabac.

 

 

 

Groupe Partnaire : Avais-tu des craintes avant d’arrêter définitivement le tabac ?

 

 

A.J : Au début, et comme beaucoup de personnes, j’avais vraiment peur de prendre du poids. De faire passer mon envie de fumer dans le grignotage. J’appréhendais également les sorties entre amis, ces moments sont propices à l’envie d’allumer une cigarette mais je suis plutôt fière de moi je n’ai jamais craqué !

 

 

Au bout de 3 mois d’arrêt définitif, je vous avoue qu’au travail, après mon café j’ai été prise d’une grosse envie de fumer et à la place j’ai bu un grand verre d’eau et l’envie est passée seule. Tout est dans le mental.

 

 

 

 

Groupe Partnaire : As-tu des conseils ou des méthodes à proposer à ceux qui souhaitent arrêter ?

 

 

 

A.J : Tout d’abord, je conseille vraiment aux fumeurs d’arrêter la cigarette. Pour avoir pris le recul nécessaire, je me suis rendue compte de la dangerosité de l’effet du tabac sur notre organisme et je suis ravie d’en être sortie !

 

 

 

Pour ma part, ce qui m’a aidé à arrêter c’est le sport. Cela permet de s’occuper l’esprit et ne pas penser à l’envie de fumer. Après une bonne séance de sport, on est en général fier des efforts que l’on vient de fournir que l’on ne gâcherait pas ça avec une cigarette. La plupart du temps on n’en a même pas envie.

 

 

 

Aller courir après le travail m’a permis, dans un premier temps, de réduire ma consommation avant d’arrêter définitivement. Mes exploits sportifs m’ont fait me sentir mieux dans mon corps et dans mon esprit !

 

 

 

Enfin, pour ceux qui ont besoin de plus d’aide pour arrêter, je conseille, selon des retours de proches, l’hypnose qui est une méthode efficace pour arrêter.

 

 

 

 

Groupe Partnaire : Que penses-tu de toutes ces actions menées par le Groupe ?

 

 


A.J : C’est vrai que Partnaire met tout en œuvre pour que les salariés qui souhaitent arrêter de fumer puissent le faire.

Je trouve ça vraiment bien que notre entreprise soit tant impliquée dans la santé et le bien-être de ses salariés.

 

 

 

Lors du mois sans tabac, Partnaire s’investit à 100% et propose de rembourser à hauteur de 100 € les démarches qui servent à l’arrêt du tabac pour les salariés permanents.

 

 

 

Il y a aussi la salle de sport gratuite et à disposition 24/24 heures des salariés permanents qui est une preuve supplémentaire de l'engagement du Groupe Partnaire du bien être des salariés.

 

 

Enfin, lors du repas de Noël de Partnaire, on m’a remis un bouquet de fleur pour me féliciter d’avoir réussi à arrêter de fumer. J’étais très émue et ne m’y attendais absolument pas !

 

 

 

Les articles qui peuvent vous intéresser :

 

La Responsabilité Sociale du Groupe Partnaire

Groupe Partnaire : la préservation de la santé de ses collaborateurs

Mécénat Chirurgie Cardiaque

La salle de sport Partnaire mise à disposition des salariés permanents

Soutien et écoute psychologique Partnaire

La lutte anti tabagisme du Groupe Partnaire