L’engagement des salariés pour leur entreprise

 

 

 

 

 

Depuis plusieurs années, le constat est là : l’engagement des collaborateurs d’une entreprise fait de plus en plus partie des priorités des directions des ressources humaines.

 

 

 

Il est évidement que l’engagement des salariés dans leurs activités prédétermine la performance de l’entreprise.

Au travers de cet article, découvrez comment créer de l’engagement des collaborateurs auprès de leur entreprise.

 

 

 

 

L’engagement des collaborateurs c’est quoi ?

 

 

 

 

 

Un enjeu majeur…

 

 

L’engagement, c’est l’implication des collaborateurs dans le travail qu’ils effectuent. Il caractérise leur volonté de faire avancer positivement l’entreprise dans son développement.

 

 

 

 

 

Sachez avant tout que c’est l’épanouissement du salarié au travail qui rend possible un engagement durable.

On peut distinguer deux sortes d’engagement :

 

 

 

 

- Envers son entreprise ; et

 

 

- Au sein des projets à mener quotidiennement.

 

 

 

 

Ces deux notions sont bien différentes, la première va s’accorder au sentiment de satisfaction et au bonheur ressenti par les collaborateurs. L’autre concerne le cadre et l’organisation du travail dans lequel ils évoluent.

 

 

 

 

Un collaborateur engagé sera beaucoup plus productif qu’un collaborateur désengagé. Aussi, il fera la promotion de son entreprise à l’extérieur. Un bon engagement de la part de ses collaborateurs impacte directement l’image de marque de l’entreprise.

 

 

 

 

Photo by rawpixel on Unsplash

 

 

 

 

3 profils types de collaborateurs…

 

 

 

 

  • Le collaborateur activement engagé

 

 

 

Il représente 9% des salariés français. Il est le salarié qui arrive le matin avec le sourire aux lèvres. Il est content et motivé afin de réaliser ce pour quoi on le paie tous les mois. Ce type de profil fera la promotion de l’entreprise à son entourage. C’est ce profil de collaborateur qui va faire parti des éléments performants sur lesquels un manager peut s’appuyer afin de relever de nouveaux challenges.

 

 

 

 

  • Le collaborateur qui n’est pas engagé

 

 

 

 

Il représente 65% des salariés français. Il est le salarié pour lequel un emploi reste purement alimentaire. Son emploi va lui permettre de payer les factures à la fin du mois. L’entreprise peut compter sur eux pour exécuter à la lettre les tâches qui leurs sont attribuées mais il ne faudra pas s’attendre à des prises d’initiatives de leur part. 

 

 

 

 

  • Le collaborateur désengagé

 

 

 

 

Il représente 26% des salariés français. Il vient le matin travailler à reculons. Il n’a aucune envie pour son travail et il participe activement à saper le moral de son entourage. Sa motivation n’est pas forcément de quitter l’entreprise mais il n’est pas plus intéressé à sa réussite que cela. Il est totalement indifférent.

 

 

 

 

Les salariés français parmi les plus désengagés d’Europe…

 

 

 

 

Cette tendance a été publiée par l’Institut de sondage Gallup et selon les derniers chiffres, les salariés français seraient parmi les plus désengagés d’Europe.

 

 

 

En effet, seulement 6% des salariés français sont enthousiaste à l’idée d’aller travailler et s’affirment engagés. En revanche, un français sur cinq est malheureux au travail et exprime activement son mécontentement. Ce sont les pires scores d’Europe de l’Ouest.

 

 

 

La France se situe à l’avant-dernier rang du classement des travailleurs européens les plus engagés, au même niveau que l’Espagne et juste devant l’Italie (5%).

 

 

 

La moyenne européenne est autour de 10%, selon le dernier rapport mondial complet de Gallup sur la question datant de fin 2017.

Nous sommes très loin des Etats-Unis et de leurs 33% de salariés très impliqués.

 

 

 

Ce qui a permis à Gallup d’établir ces scores à 12 questions mesurant le niveau d’engagement des salariés, classées en quatre catégories :

 

 

 

  • Qu’est ce que j’ai ?

 

 

Q1 | Je sais ce qu’on attend de moi

Q2 | J’ai le matériel et les équipements nécessaires pour travailler

 

 

  • Quelles sont mes contributions ?

 

 

Q3 | J’ai l’opportunité de faire ce que je fais de mieux tous les jours

Q4 | Durant les 7 derniers jours, j’ai reçu de la reconnaissance pour avoir fait du bon travail

Q5 | Mon manager semble s’intéresser à moi en tant que personne

Q6 | On encourage mon développement au travail

 

 

  • Fais-je partie d’une équipe ?

 

 

Q7 | Mon opinion semble compter

Q8 | La mission de mon entreprise me donne le sentiment que mon travail est important

Q9 | Mes collègues s’engagent à faire un travail de qualité

Q10 | J’ai un très bon ami au travail

 

 

  • Comment puis-je progresser ?

 

 

Q11 | Durant les 6 derniers mois, quelqu’un au travail m’a parlé de mes progrès

Q12 | Durant l’année, j’ai eu l’opportunité d’apprendre et grandir

 

 

 

L’institut de sondage a interrogé chacun des sondés sur les besoins professionnels fondamentaux, c’est-à-dire, sur un grand nombre de facteurs influant directement sur les conditions de travail et la qualité de vie au bureau.

 

 

 

Laragh Marchand, partenaire chez Gallup, et accompagnatrice des entreprises dans leurs politiques RH, affirme que « Nous avons établi un lien clair entre ces critères et le niveau d’engagement qui se traduit par une productivité individuelle plus ou moins accrue ».

Force est de constater que les français sont de moins en moins satisfaits de leur emploi. Cette tendance s’expliquerait par une culture du dialogue social historiquement très conflictuelle : des pratiques en ressources humaines trop « top-down » (descendante) ou encore un recrutement par les managers toujours axé sur les compétences techniques et non relationnelles.

Selon Pierre-Yves Senseau, professeur en gestion des ressources humaines à Grenoble, Ecole de management, « cette spécificité française est avant tout culturelle. ».

 

 

 

 

Selon lui, les aspects d’engagement et de dépassement de soi sont très anglo-saxonnes. En effet, aux Etats-Unis et au Canada, les salariés ont moins d’attentes vis-à-vis de leurs employeurs. Leur travail est avant tout perçu comme une activité épanouissante à la différence de la France ou le travail est encore assimilé à une source de contraintes, d’obligations.

 

 

 

La sociologue du travail, directrice de recherche émérite au CNRS, ne partage pas du tout cette vision. D’après cette dernière, le taux de désengagement important démontre une dégradation des conditions de travail ainsi qu’une souffrance : « Les français ne sont pas plus désengagés au travail qu’avant, au contraire. Plusieurs études montrent qu’ils consomment de plus en plus de drogues et de médicaments pour suivre le rythme que leurs employeurs leur imposent. Ils se battent pour tenir face à la difficulté de devoir se surpasser, avec moins de moyens et d’autonomie, dans un environnement changeant. Ils s battent pour tenir face à la difficulté de devoir se surpasser, avec moins de moyens et d’autonomie, dans un environnement changeant et dénué de collectif. »

 

 

 

 

Comment générer de l’engagement…

 

 

 

Malheureusement, il n’existe pas de formule magique pour générer de l’engagement auprès des collaborateurs.

Pour le mesurer, nous pouvons nous poser la question suivante : « Mes collaborateurs sont il satisfaits et heureux dans leur quotidien ? ».

 

 

 

En effet, de mauvaises conditions de travail, additionnées à une mauvaise ambiance et un manque de considération favorisent les désengagements des collaborateurs.

 

 

 

Découvrez 10 pistes d’amélioration concrètes afin de rendre les collaborateurs plus motivés :

 

 

  • – Les relations avec la direction ;

 

  • – Le bonheur ;

 

  • – Le bien-être ;

 

  • – L’alignement avec les valeurs de l’entreprise ;

 

  • – La satisfaction sur le lieu de travail ;

 

  • – Les relations avec les collègues ;

 

  • – L’importance du feedback ;

 

  • – La reconnaissance ;

 

  • – Le développement personnel ; et

 

  • – La fonction d’ambassadeur.

 

 

 

Pour que l’engagement du collaborateur soit total, ses besoins doivent être comblés sur chacun des segments, avec une priorité partant de la base de la pyramide pour aller vers son sommet :

 

 

 

 

 

 

Source : Pyramide de Maslow de l’engagement des salariés  - IMATECHNOLOGIES

 

 

 

 

En effet, rien ne sert de travailler sur les segments les plus hauts dans la pyramide si les segments précédents ne sont pas comblés.

 

 

 

 

Le Groupe Partnaire…

 

 

 

J’aime ma boite…

 

 

Depuis maintenant trois ans, Partnaire propose à ses salariés permanents et à ses intérimaires de participer à un concours national à l’occasion de la journée « J’aime ma boîte, la fête des entreprises ! »

Conscient qu’une entreprise est une aventure humaine, il est nécessaire de miser sur une bonne alchimie entre bien-être et travail.

L’évènement j’aime ma boîte a pour vocation de fédérer les salariés autour de ce qu’ils partagent ensemble au cours des 253 jours de l’année en vivant une journée pas comme les autres.

 

 

J’aime ma boîte c’est l’occasion de prendre le temps de (re)découvrir ses collègues et son entreprise dans une ambiance chaleureuse. C’est une journée au cours de laquelle les barrières hiérarchiques sautent et laissent place à un temps fort de cohésion et de convivialité.

 

 

Chez Partnaire, chaque année est basé sur un nouveau thème :

 

 

La première année : J’aime Partnaire

 

 

La deuxième année : Bouge ta boîte

 

 

La troisième année : Partnaire pousse, Partnaire grandit !

 

 

 

Le but est simple, faire une photo de service sur le thème choisit. La photo est ensuite postée sur la page Facebook du Groupe Partnaire. Les photos des permanents et des intérimaires qui récolteront le plus de like remporteront alors une récompense : une smartbox d’une valeur de 239.90 euros.

 

 

 

La santé…

 

 

Le Groupe Partnaire accompagne ses équipes par le biais, par exemple, des programmes de remise en forme, notamment lors de la journée nationale de lutte contre l’obésité. Partnaire Handi'Cap s'est joint à Naturhouse Orléans afin de proposer à ses salariés permanents du siège une journée de prévention.

 

 

Aussi, M. Gobinet, Président et Directeur Général du Groupe Partnaire accompagne ses équipes permanentes dans l’arrêt de tabagisme. En effet, il souhaite que le groupe accompagne les personnes dans leur cheminement vers une identité de non fumeur mais aussi, d’améliorer leur qualité de vie en passant à une vie sans tabac.

 

 

 

Evènements sportifs…

 

 

Le Groupe Partnaire encourage ses salariés lors d’évènements sportifs et est également mécène de plusieurs évènements importants comme par exemple, les Foulées Roses à Orléans, le Marathon de Paris, etc.

 

Aussi, le Groupe offre très souvent la participation aux évènements sportifs à ses salariés.

 

 

 

Projet Hope…

 

 

 

Partnaire se mobilise également pour accompagner les réfugiés avec le « Projet Hope ».

Le projet Hébergement, Orientation Parcours vers l’Emploi (HOPE) est un dispositif qui a pour ambition de faciliter l’intégration des réfugiés au sein de la société française et leur insertion professionnelle.

 

 

 

Handicap…

 

 

Le Groupe Partnaire est engagé au niveau national sur le sujet du handicap, sur le front de l’emploi et du recrutement des personnes handicapées.

 

 

Partnaire met en œuvre une ambitieuse politique nationale de formation au handicap de tous ses collaborateurs et de sensibilisation de ses clients. Les actions de formation menées auprès des permanents et les actions de sensibilisation à destination des clients ont permis de faire progresser les mentalités et les pratiques.

 

 

Le Groupe a porté de nombreuses actions notamment sur l’accessibilité en agence, l’organisation  de forums emploi ou encore le soutien financier d’athlètes handisport via notre fondation. Grâce à ce soutien financier, certains athlètes disposent de nouveaux moyens pour s’entrainer et participer à des compétitions telles que les Jeux Paralympiques ou encore les Invictus Games.

 

 

Partnaire enrichit le projet Action Handi’cap d’une nouvelle initiative avec la diffusion d’un guide illustré à la façon d’une BD, visant à informer les employeurs sur la réalité et les bonnes pratiques à avoir sur le recrutement des travailleurs handicapés. 

 

 

 

 

Partnaire est un Groupe engagé sur plusieurs fronts : le sport, la santé, les projets solidaires notamment le « Projet Hope » qui aide les réfugiés à s’insérer dans la vie professionnelle en France.

 

 

Les salariés du Groupe ressentent alors ce sentiment d’appartenance et sont fiers d’appartenir à une entreprise qui représente des causes qui leur tiennent à cœur.

 

 

Partnaire est une entreprise où l’aspect familial est mis en avant, c’est une entreprise où il y fait bon vivre.

 

 

Le Groupe, très présent pour le handicap, soutien financièrement les athlètes handisport via sa fondation. Grâce à ce soutien financier, certains athlètes disposent de nouveaux moyens pour s’entraîner et participer à des compétitions telles que les Jeux Paralympiques ou encore les Invictus Games.

 

 

D’ailleurs, trois athlètes français sont particulièrement soutenus par le groupe : Rémy Boullé, Cyrille Chahboune et Guillaume Ducrocq.

 

 

Rémy Boullé a décroché la médaille d’Or en Indoor Rowing (rameur) et la médaille de Bronze en Cycling (cyclisme) et Cyrille Chahboune a quant à lui, remporté la première médaille de la compétition avec une médaille d’Or en Sailing (Voile) aux Invictus Games 2018 à Sydney.

 

 

 

Partnaire soutient également ses collaborateurs dans leurs projets humanitaires comme par exemple le projet humanitaire de l’association Associty qui récolte des dons qui servent aux enfants malgaches défavorisés.